PNH

La méthode Parelli Natural Horsemanship (PNH), est la méthode d’équitation naturelle /  d’équitation éthologique probablement la plus connue et la plus diffusée, elle à été créée en 1993.

Il s’agit par le biais d’exercices et de jeux d’apprendre à améliorer sa communication avec le cheval. En fait il s’agit d’apprendre à parler cheval.

 

 

Les 7 jeux de la méthode PNH

  • Jeu de l’amitié (friendly game).
    Désensibilisation. Le cheval est exposé à des situations qui lui font peur (la selle, une bâche, un ballon,…) mais qui ne lui font aucun mal pour lui prouver qu’il peut faire confiance en l’homme même s’il y a du mouvement et du bruit autour de lui. Ce jeu permet aussi d’apprendre au cheval à lire les intentions de son cavalier.
  • Jeu du porc-épic (porcupine game).
    Par la pression physique (mains, doigts, bout du stick, etc.), le cheval doit céder et se déplacer. Ce jeu améliore la réponse aux aides du cavalier une fois en selle, et atténue petit à petit le réflexe inné d’opposition.
  • Jeu de chasse-chasse ou jeu de la conduite (driving game).
    Le cavalier, par des indications à distances et un langage corporel, fait bouger le cheval qui cède à cette pression non plus physique mais mentale. Le cheval apprend à maintenir une distance, une cadence, à se laisser mener, à affiner la communication.
  • Jeu du yo-yo (yoyo game).
    Le cheval apprend à reculer puis à avancer en ligne droite, face au cavalier qui se tient immobile. Ce jeu permet d’équilibrer les deux pôles importants : respect (reculer devant l’humain) et confiance (revenir vers l’humain).
  • Jeu du cercle (circling game).
    Le cheval doit rester sur un cercle en conservant l’allure et la direction données par le cavalier sans que celui-ci n’ait besoin de le relancer. Le cheval apprend à gérer son impulsion et se responsabilise.
  • Jeu du déplacement latéral (« sideways game »).
    Le cavalier fait déplacer latéralement son cheval, alternant le croisement des antérieurs et des postérieurs. Ce jeu permet d’obtenir plus de souplesse, de suspension, atténue l’instinct de fuite et améliore la coordination de mouvement.
  • Jeu du corridor ou jeu du passage étroit (squeeze game).
    Le cheval apprend à passer sur, au-dessus, entre, en dessous, à travers divers objets. Ce jeu lutte contre la claustrophobie naturelle du cheval.

le récit d’une expérience personnel , c’elle d’Agnes et Iroy, que je trouve réellement très convaincante. : http://dadagnes.free.fr/Page31Parelli.htm

Laisser un commentaire

Recherche



Google Pub.

Livres sur AMAZON